Et vous, qu’est-ce que vous mettez dans votre verre ?

Plutôt vins bio ? En biodynamie ? Vins naturels ou alors vins classiques ? 

En effet, il existe une multitude de types de vins. Mais alors en quoi sont-ils différents ? Il y en a-t-il des plus Green ? Et comment les reconnaitre? 

LES VINS BIO

Tout d’abord, les vins biologiques sont produits sans ajout de traitement synthétique ou d’insecticide sur les vignes. Par contre, elle autorise l’acidification, la désacidification, le traitement thermique, l’ajout de tanins, l’ajout de copeaux de bois, de soufre, les levures industriels. Contrairement à ce que l’on croit, ils existent officiellement que depuis 2012. 

LES VINS EN BIODYNAMIE

Les producteurs de vin biodynamique poussent la démarche encore plus loin que pour les vins bio. Les vignerons qui utilisent cette méthode essaient d’améliorer le plus possible les échanges entre la terre et la plante. Ils utilisent donc des engrais naturels à base de plantes afin d’aider le développement des vignes. L’autre aspect particulier de la biodynamie est l’utilisation du calendrier lunaire. Pour ces vins, la filtration et l’ajout de sucre pour les vins pétillants sont autorisés. 

LES VINS NATURES

On arrive au cas si particulier des vins naturels. Ceux-ci ne sont même pas encore reconnus juridiquement par l’EU. Ils respectent des règles encore plus strictes que les deux précédents :

– le raisin doit être bio, cultivé sans pesticides (tout comme les vins bio), sans engrais, désherbants ou autres produits de synthèse

– vendangé à la main, et oui ça demande du travail ! 

– la production de raisin comme de vin doit être de petites quantités (rendement modéré) 

– aucun intrant ajouté lors de la vinification 

– pas de sucre ajouté ni de levures étrangères au terroir

Les vins ne sont pas ou très peu filtrés, c’est pour cela qu’ils ont parfois une couleur légèrement trouble.

Au niveau des sulfites, le vigneron n’en rajoute que si cela est nécessaire, en infime quantité étant donné la non utilisation du soufre. Par exemple le niveau de sulfite pour un vin rouge bio est de 100mg/L contre seulement 30mg/L pour un vin rouge nature. Les sulfites sont toxiques pour la santé, ils peuvent être notamment responsables d’allergie, d’asthme, d’eczéma, de maux de tête…

Un visuel réalisé sur vinsnaturels.fr afin de présenter ce que l’on trouve dans les différents types de vins

Il existe également une catégorie encore plus stricte que l’est déjà celle des vins naturels : les vins Sans Aucun Intrants Ni Sulfites (SAINS). Sur leur site, l’on peut trouver une liste des vignerons, mais il ne faut pas oublier que certains de sont pas présents.

Le saviez-vous ? Il existe des vins véganes
Et oui, il s’agit en réalité de vins naturels, n’ajoutant aucun intrant dans le vin au moment du « collage » du vin, ils ne contiennent donc pas de gélatine de porc ou boeuf… Il faut cependant bien regarder les étiquettes des vins qui souvent sont collées à la colle de poisson.
 

Envie de déguster des vins naturels ? Rendez-vous dans la jolie cave d’Hervé pour une dégustation

Cours d’oenologie pour poser toutes vos questions autour d’un apéro ? N’hésitez pas à réserver en groupe 

 
 

Sources :

http://www.carnetdevins.fr/guide-vin-naturel/difference-bio-biodynamie-naturel/

https:/www.consoglobe.com/vin-bio-vin-traditionnel-quelles-differences-cg

http://www.monquotidienautrement.com/alimentation/quelles-differences-entre-vin-bio-vin-naturels-vin-biodynamique